Dermocosmétique - La crème que les autres n’ont pas

DermocosmétiqueLa crème que les autres n’ont pas

28.02.2011

Bien des voies spécifiques composent le rayon dermocosmétique. Des segments que servent deux avantages majeurs : l’attente d’une clientèle en terme de soins adaptés, la légitimité que leur confère le circuit pharmaceutique. Mais attention, les problématiques cutanées sont variées et seule un personnel spécialisé pourra les prendre en charge efficacement.

  • Chaque spécialisation doit occuper un minimum de deux ou trois étagères
Repères

Poids lourd du rayon parapharmacie avec ses 1,6 milliard d’euros générés en 2010, la dermocosmétique n’est pas, à l’officine, une nouveauté en soi. En revanche, elle abrite de nombreux segments spécifiques qui peuvent être développés à profit : en plein essor, les soins d’origine biologique et naturelle se chiffrent à 4,1 millions en volume pour près de 85 millions d’euros. S’ils ne représentent que 2,5 % du marché cosmétique, ces produits affichent encore des progressions...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maxilase

Maxilase : attention aux réactions allergiques

Les sirops et comprimés contre les maux de gorge renfermant de l’alpha-amylase - Maxilase et alpha amylase Biogaran - peuvent provoquer des réactions anaphylactiques parfois sévères. Les spécialités à base d’alpha-amylase... Commenter

Partenaires