Une enquête Call Medi Call-Le Quotidien sur les retombées de l’affaire Mediator - Il faut en finir avec les conflits d’intérêts

Une enquête Call Medi Call-Le Quotidien sur les retombées de l’affaire MediatorIl faut en finir avec les conflits d’intérêts

28.02.2011

L’affaire du Mediator aura fait trembler toute la chaîne du médicament. Tant et si bien que le ministre de la Santé a décidé de réformer en profondeur le dispositif de sécurité sanitaire français, pourtant jusque-là considéré comme l’un des meilleurs au monde. Pour les officinaux, cette refonte doit avant tout mettre fin aux conflits d’intérêt entre les laboratoires et les experts, selon une récente enquête réalisée par Call Medi Call pour « le Quotidien ».

  • Neuf pharmaciens sur dix ont été interpellés par leurs clients sur les affaires liées au...
  • Il faut en finir avec les conflits d’intérêts - 2
  • Il faut en finir avec les conflits d’intérêts - 3
  • Il faut en finir avec les conflits d’intérêts - 4

« IL DOIT y avoir un avant et un après Mediator », a indiqué le ministre de la Santé lors du lancement des Assises du médicament, le 17 février. Xavier Bertrand souhaite une réforme en profondeur du système et prône la mise en place rapide de mesures « radicales ». L’objectif étant de « restaurer la confiance dans le système de sécurité sanitaire des produits de santé ». Pour mener à bien cette large refonte du dispositif, le ministre mise sur la concertation avec les professionnels de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
non substituable

Les nouvelles règles pour le « non substituable »

Les cas où la mention « non substituable » (NS) peut être apposée sur l'ordonnance par le prescripteur viennent d'être définis par un arrêté paru aujourd'hui au « Journal officiel ». Voulues par la ministre de la Santé, Agnès... 6

Partenaires