Une mission de l’IGAS sur l’évolution de l’officine - Rémunération, réseau : Bertrand veut tout changer

Une mission de l’IGAS sur l’évolution de l’officineRémunération, réseau : Bertrand veut tout changer

24.02.2011

À la surprise des syndicats d’officinaux, Xavier Bertrand vient de demander à l’Inspection générale des affaires sociales de lui faire des propositions pour faire évoluer le mode

  • Les pharmaciens pourraient bientôt être rémunérés pour des missions de service public

LES SYNDICATS d’officinaux pensaient être reçus cette semaine au ministère de la Santé pour parler, enfin, de l’économie de l’officine. Certes, chacun avait déjà été reçu séparément par le nouveau cabinet de Xavier Bertrand. Mais, apparemment, « rien de concret » ne s’était dégagé jusque-là, indiquait récemment Gilles Bonnefond, président délégué de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Les organisations syndicales s’impatientaient, tout en espérant que le nouveau...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires