Le mécontentement à son sommet - L’hypothèse de la révolte

Le mécontentement à son sommetL’hypothèse de la révolte

21.02.2011

Un sondage Louis Harris Interactive publié hier par « l’Humanité-Dimanche » indique que 58 % des personnes interrogées (échantillon de 1 247 individus) souhaitent qu’une révolte se produise aujourd’hui en France, et que 49 % croient que cette révolte est possible.

LA QUESTION était dans tous les esprits sans jamais être formulée. Pendant combien de temps encore les Français vont-ils subir sans se rebeller les effets du chômage, de la précarité, de la baisse du pouvoir d’achat, des inégalités, des affaires qui ternissent l’action publique ? Les Français de gauche, les jeunes, les sympathisants du Front national forment les bataillons des insurgés potentiels. Louis Harris s’empresse, dans son commentaire, de souligner que les résultats du sondage n...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires