« Vos médicaments le dimanche » en quête d’une dimension nationale - Un combat de longue haleine

« Vos médicaments le dimanche » en quête d’une dimension nationaleUn combat de longue haleine

17.02.2011

Jean Boizard ne désarme pas. Depuis plus de cinq ans ce VRP à la retraite œuvre au développement de son association dédiée au portage à domicile baptisée « Vos médicaments le dimanche ». En dépit du soutien appuyé de nombreuses instances, son initiative peine à dépasser l’échelon local. Avec cet objectif, il estime que le soutien des vitrines officinales pourrait être une solution.

  • Un combat de longue haleine - 1

L’HISTOIRE de l’association « P.A.S. Yvelines » a débuté en 2004, par un gris dimanche d’hiver. Ce jour-là, Jean Boizard, représentant de commerce à la retraite, est auprès de son épouse, malade et dépendante. Le médecin vient de passer en urgence et a laissé une ordonnance pour la patiente. Problème, le retraité est contraint d’abandonner sa femme bien mal en point pour aller chercher ses médicaments à la seule pharmacie de garde de la région qui se trouve à plus de 15 km de son domicile...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires