Un pharmacien porte plainte contre son grossiste - Quotas : les effets secondaires d’un dispositif contesté

Un pharmacien porte plainte contre son grossisteQuotas : les effets secondaires d’un dispositif contesté

03.02.2011

Un document confidentiel révèle qu’un répartiteur fait le tri, depuis des années, entre ses clients pharmaciens, dans l’approvisionnement des médicaments placés sous quotas par les laboratoires. Cette pratique a donné lieu à la plainte d’un titulaire, jugée en chambre de discipline ordinale le 19 janvier dernier. L’affaire relance le débat sur l’application de ces quotas qui sont la cause de retards d’approvisionnement réguliers dans les officines.

  • Le système des quotas en cause dans les ruptures de livraison des médicaments

DES CLIENTS PRIVILÉGIÉS et des « petits » clients. Voilà le classement auquel s’est livré un répartiteur pour attribuer aux officines ses stocks de médicaments soumis à quotas par les laboratoires. En s’appuyant sur cette pratique, ces derniers répartissent leur production entre les différents groupes de répartition, pour un certain nombre de produits. Mais le système occasionne régulièrement des retards de livraison dans les officines (voir encadré). Les grossistes, qui plaident pour la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Buzyn

Agnès Buzyn : « les pharmaciens sont partie prenante des CPTS »

À l’occasion de ses vœux à la presse, la ministre de la Santé a qualifié 2019 d’année « de débats et de nouvelles mesures ». À l’aune du grand débat national, dont le ministère compte intégrer les conclusions, la concertation sera... 1

Partenaires