L’exception confirme la règle - Gros plan sur des substitutions délicates

L’exception confirme la règleGros plan sur des substitutions délicates

31.01.2011

Fait unique depuis l’octroi du droit de substitution, la baisse de 10 % du taux de substitution constatée en 2010 soulève nombre de questions. Simple accident de parcours, ou retournement de tendance, causes uniques ou multiples ? Voici quelques éléments de réponses.

  • Une substitution très en deça des objectifs visés

UNE ÉTUDE réalisée en avril dernier auprès d’un échantillon de 50 pharmaciens par la société Smart Pharma Consulting avait pour objectif d’expliquer certains freins à la substitution, en s’intéressant à trois produits, à savoir à la buprénophine (Subutex), au fentanyl en patch (Durogésic) et à la rispéridone (Risperdal).

De fait, ces médicaments de classe très différente étaient très en deçà à 1 an des objectifs de substitution avec 8 % pour la buprénophine, 10 % pour le fentanyl et...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
nego

Négociations conventionnelles : la FSPF claque la porte

Coup de théâtre ce matin dès la première séance des négociations conventionnelles rouvertes à l’initiative de la CNAM mais à laquelle la FSPF refuse désormais de participer. Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats... 18

Partenaires