Pharmacologie critique - Des pistes pour améliorer la surveillance des médicaments

Pharmacologie critiqueDes pistes pour améliorer la surveillance des médicaments

31.01.2011

À l’occasion de la remise des « Pilules d’or » 2011 par la revue « Prescrire », la pneumologue Irène Frachon a détaillé les arguments qui ont servi son combat contre le Mediator. Au-delà de la critique du système, le débat a permis de dessiner quelques pistes pour la réforme annoncée de l’évaluation des médicaments en France.

  • La sécurité des traitements mérite d’être améliorée

« JE NE SUIS PAS UN HÉROS, mais une personne révoltée », lance Irène Frachon lors d’une conférence-débat sur l’évaluation des progrès thérapeutiques organisée par la revue « Prescrire ». Cela fait plusieurs années que la pneumologue du CHU de Brest s’intéresse de près au Mediator. En 2007, elle rassemble les informations sur la molécule et les publie. « Il était compliqué d’avoir la formule exacte du Mediator, rapporte-t-elle. La firme affirmait que cette spécialité n’avait rien à voir...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Dispensation à l'unité

Dispensation à l'unité : une fausse bonne idée selon le président de Cyclamed

Le président de Cyclamed, Thierry Moreau Defarges, estime que la vente de médicaments à l'unité est une « fausse bonne solution ». Rappelant que la consommation de médicaments ne cesse de baisser en France depuis 10 ans alors... 8

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.