Faux malades et trafic de médicaments - L’ordonnance électronique contre la fraude à la Sécu

Faux malades et trafic de médicamentsL’ordonnance électronique contre la fraude à la Sécu

27.01.2011

Le trafic de médicaments via des ordonnances falsifiées se développe de façon inquiétante, remarque Isabelle Adenot. Auditionnée par la Mission d’évaluation et de contrôle sur les lois de financement de la sécurité sociale (MECSS), la présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens a défendu l’idée de l’ordonnance électronique comme moyen de lutte contre la fraude sociale.

  • La falsification d’ordonnance est de mieux en mieux organisée

LE TRAFIC de médicaments via de fausses ordonnances se perfectionne. Les fraudeurs sont de « mieux en mieux organisés », a ainsi déploré la présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, lors d’une récente audition à l’Assemblée nationale. Interrogée par les membres de la Mission d’évaluation et de contrôle sur les lois de financement de la sécurité sociale (MECSS), Isabelle Adenot, a cité l’exemple d’une filière d’approvisionnement vers la République démocratique du Congo. Ce...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Cytotec

Le Cytotec retiré du marché en mars 2018

Le Cytotec va être retiré du marché par Pfizer. La raison ? Son usage détourné pour réaliser des IVG ou pour déclencher artificiellement des accouchements au risque de la santé de la mère et l’enfant. « Le Laboratoire Pfizer... 12

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.