Revalorisation de la marge - Le difficile accouchement d’une nouvelle rémunération

Revalorisation de la margeLe difficile accouchement d’une nouvelle rémunération

06.01.2011

Face à une situation économique dégradée, les syndicats réclament de longue date l’ouverture de négociations sur la marge. Commencées en mai dernier, elles devaient s’achever en juin. Or elles sont finalement encore en cours. Un retard mal vécu par les pharmaciens dont l’économie est toujours plus exsangue.

  • Les présidents des trois syndicats défendent leurs propositions lors de la Journée de l’économie...

L’OFFICINE VA MAL. Les syndicats de pharmaciens ne sont plus seuls à le clamer : le gouvernement semble les avoir entendus. Des négociations sont ouvertes en mai, avec la constitution d’un groupe de travail. Mais, début juillet, c’est la déception : aucune proposition n’a été arbitrée.

Pour l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF), le report des décisions en septembre « est inacceptable ». La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) craint que le dialogue...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires