Économie de l’officine - 2010, une année en pente douce

Économie de l’officine2010, une année en pente douce

06.01.2011

L’an dernier, les résultats économiques des officines ont malheureusement été conformes à ce que l’on pouvait redouter : un chiffre d’affaires qui progresse très peu, une marge commerciale qui s’effrite encore, et, surtout, une rentabilité très insuffisante pour de nombreux pharmaciens. Tels sont les principaux enseignements du bilan provisoire des officines en 2010 réalisé par la société Fiducial, et dont voici le détail et les analyses.

  • L'évolution de la marge commerciale en % du CA HT
  • L'évolution de l'excédent brut d'exploitation (en % du CA HT)
  • La variation annuelle du CA HT
  • 2010, une année en pente douce - 4

AUTANT l’avouer d’emblée : l’année dernière, les trois principaux ratios économiques des pharmacies d’officine, à savoir la croissance de l’activité, le taux de marge commerciale après remises et la rentabilité, n’ont pas été bons. Après des résultats déjà mauvais en 2008 et 2009, notamment en termes de chiffre d’affaires, c’est donc la troisième année difficile consécutive pour les officines françaises.

Concernant l’activité, ainsi, le bilan provisoire de 2010 réalisé par Fiducial*...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
equilibre

À la Une Accord CNAM : compromis ou trahison ? Abonné

L'assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens jouent les funambules dans les négociations conventionnelles qui viennent de se rouvrir. Car tout est affaire d'équilibre entre la CNAM, qui cherche à récupérer un « trop perçu » par les pharmaciens, et les syndicats aux intérêts divergents. Alors que la FSPF refuse tout compromis qui ne permettrait pas au réseau officinal de recouvrir son... 12

Partenaires