Les projets du gouvernement pour 2011 - On s’en tiendra aux 35 heures

Les projets du gouvernement pour 2011On s’en tiendra aux 35 heures

20.12.2010

Deux élus, Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, et Gérard Longuet, sénateur, ont récemment évoqué l’hypothèse d’un retour de la semaine à

BIEN QUE LA RÉDUCTION du temps de travail hebdomadaire date de 1999, l’État continue à financer les entreprises à hauteur de 22 milliards par an pour compenser (par une baisse des charges sociales) le coût accru de la production. Cela revient à dire deux choses : que le passage de 39 à 35 heures a posé et pose encore, au moment où il est impératif de réduire les dépenses publiques et donc la dette, un énorme problème financier ; et que, bien que le gouvernement ait le couteau sur la gorge...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires