La crise monétaire européenne - Pourquoi l’euro tiendra bon

La crise monétaire européennePourquoi l’euro tiendra bon

29.11.2010

La crise de la dette irlandaise, la menace qui pèse sur le Portugal, l’Espagne et peut-être, plus tard, l’Italie, ont conduit nombre d’experts à prédire l’éclatement de la zone euro. Il est vrai que le prêt de plus de 80 milliards d’euros consenti par l’Union européenne et le FMI à l’Irlande n’a pas du tout rassuré les marchés. Mais il est bien improbable que chacun des membres de la zone euro reprenne ses billes. Voici pourquoi.

LES SOUVERAINISTES français, de Nicolas Dupont-Aignan au Front national, voient dans les difficultés actuelles de la zone euro les prémices d’un éclatement qu’ils appellent de leurs vœux. Ils ne manquent pas d’arguments. L’euro a été créé avec l’idée qu’il n’y aurait pas de crise financière mondiale et les mesures propres à le consolider n’ont été conçues que dans la panique qui a suivi, le 15 septembre 2008, l’effondrement de la banque américaine Lehman Brothers. De la même manière, les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Cambriolage

Les agressions contre les pharmaciens ont quasiment triplé en un an

La multiplication des cambriolages et des attaques de pharmacies, relatée par la presse, viennent confirmer les chiffres enregistrés par l’Ordre des pharmaciens. Le 15 février, en tentant de se défendre, un pharmacien de... 2

Partenaires