Mort subite en compétition - Autopsie d’un accident rare

Mort subite en compétitionAutopsie d’un accident rare

29.11.2010

La mort subite touche chaque année plus d’un millier de sportifs. Des sédentaires qui disputent une partie de tennis entre copains, mais aussi des athlètes de haut niveau. Ce risque fatal est à bien connaître, pour mieux l’éviter.

DEPUIS L’ARRÊT CARDIAQUE du champion Tom Simpson sur le Mont Ventoux lors du Tour de France 1969, la liste des morts subites en pleine action de sportifs connus s’est allongée. Des footballeurs comme l’international camerounais Marc-Vivien Foé, décédé à 28 ans, en 2003, en demi-finale de la Coupe des Confédérations à Lyon, le Brésilien Serginho (30 ans) en 2004, l’Espagnol Antonio Puerta (23 ans) en 2007… Mais aussi des rugbymen, basketteurs, joueurs de handball ou de volley, marathoniens...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires