Accidents de la route - Les médicaments à risque pour la conduite

Accidents de la routeLes médicaments à risque pour la conduite

25.11.2010

Pour la première fois, une étude permet d’estimer – à 3,3 % – la part des accidents de la route qui peut être attribuée à la prise de médicaments. Réalisée grâce à la collaboration de plusieurs institutions françaises, elle est publiée dans « PLoS Medicine »*.

  • La lutte contre les accidents passe par le bon usage des médicaments

CERTAINS médicaments peuvent avoir un retentissement sur la vigilance au volant, entraîner une somnolence ou même des vertiges, des troubles de la coordination ou de la vue. C’est pourquoi la France s’est dotée en 2005, la première en Europe, de pictogrammes de mise en garde sur les boîtes de médicaments, avec trois niveaux de risque, établis en fonction des effets identifiés au cours des études expérimentales et cliniques et des données de pharmacovigilance.

Mais les données...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ROSP

ROSP générique pour 2019 : la FSPF ne signera pas l’avenant

L’enveloppe allouée à la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour la substitution générique réalisée en 2019 ne sera pas de 75 millions d’euros mais de 65 millions d’euros a annoncé l’assurance-maladie. L'avenant... 3

Partenaires