Histoire de la pharmacie - Moyse Charas (1619-1698) : l’Esculape du Grand Siècle

Histoire de la pharmacieMoyse Charas (1619-1698) : l’Esculape du Grand Siècle

22.11.2010

Les vipères, ça connaît Moyse Charas. Tel Esculape ou Mercure, cet apothicaire renommé du XVIIe siècle a fait des reptiles ses attributs, hissés sur l’enseigne de son officine rue de la Boucherie-Saint-Germain à Paris, « Aux vipères d’or ».

  • Officine du XVIIe siècle, gravure par G. Huret dans les Oeuvres Pharmaceutiques de Jean de Renou ...
  • Moyse Charas (1619-1698) : l’Esculape du Grand Siècle - 2
  • Moyse Charas, Pharmacopée royale, galénique et chimique

PARIS, 1667. Une foule se masse au Jardin botanique du Roi. Depuis plusieurs jours déjà, « des hommes savants et éclairés en la Médecine et la Pharmacie », comme l’écrit Moyse Charas lui-même dans sa Thériaque d’Andromaque (publiée en 1668 à Paris), sont venus assister à sa première préparation publique de la thériaque. Né à Uzès dans une famille protestante, puis reçu maître-apothicaire à Orange, Moyse Charas apprend la composition des précieuses panacées universelles à Montpellier, Lyon...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires