Woerth-Bettencourt, Karachi - Le retour des affaires

Woerth-Bettencourt, KarachiLe retour des affaires

22.11.2010

L’effet médiatique de l’interview télévisée du président de la République et du remaniement gouvernemental est retombé aussitôt que l’affaire dite de Karachi a été relancée par le témoignage de Charles Millon, ancien ministre de la Défense, qui a déclaré au juge Renaud Van Ruymbeke qu’il avait l’intime conviction que des rétrocommissions ont été versées dans un contrat de ventes de sous-marins au Pakistan. En même temps, l’affaire Woerth-Bettencourt va être dépaysée à Paris et Liliane Bettencourt pourrait bien être mise sous tutelle. Ces deux dossiers peuvent atteindre l’Élysée indirectement.

LE 8 MAI 2002, un attentat commis à Karachi (Pakistan) avait causé la mort de 15 personnes dont 11 ingénieurs français qui participaient à la construction de sous-marins. La piste islamiste a été aussitôt explorée, puis les enquêteurs se sont demandé si les criminels n’avaient pas reçu un ordre d’hommes d’affaires pakistanais, soudainement privés en 1995 des commissions occultes versées par la France pour gagner le contrat. Dès qu’il a été élu en 1995, Jacques Chirac a demandé à son...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires