Sur le remaniement et ses conséquences - La stratégie de Sarkozy

Sur le remaniement et ses conséquencesLa stratégie de Sarkozy

15.11.2010

La stratégie électorale mise au point par Nicolas Sarkozy n’est plus mystérieuse : il a fait de la réforme des retraites, non inscrite à son programme, le fleuron de sa politique, il refond le gouvernement à sa manière et, en poussant Dominique de Villepin dans ses retranchements, il commence à l’affaiblir.

  • La clé du succès ou de l’échec, c’est l’économie

ON DIT SOUVENT que le président est au mieux de sa forme quand il affronte une crise et réussit de plus belle quand elle est grave. N’est-ce pas le cas aujourd’hui ? Il y a trois semaines, la réforme des retraites, désavouée par 70 % des Français, apparaissait comme une démarche suicidaire. Il y a cinq mois, le remaniement, annoncé pour l’automne, semblait ridiculiser un chef de l’État indécis. Les socialistes avaient le vent en poupe, la majorité doutait et se divisait. Tous ces dangers...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires