Lecture numérique - La bataille fait rage

Lecture numériqueLa bataille fait rage

04.11.2010

Sur le marché du livre numérique, la bataille fait rage. Alors que Sony propose depuis un mois deux terminaux, le Reader Pocket Edition à 180 euros et le Reader Touche Edition à 250 euros, la FNAC lance la semaine prochaine sa liseuse, FnacBook, à 199 euros ; on attend dans le même temps la tablette Orizon de Bookeen (229 euros) et, pour le 30 novembre, commercialisé par DirectGroupe France, le terminal de lecture Oyo, à 149 euros.

  • FnacBook
  • Booken Cybook Horizon
  • Oyo
  • Sony Touch Edition
La liseuse FnacBook

Après avoir fait ses premiers pas dans la commercialisation d’une solution complète de lecture numérique en partenariat avec Sony et Hachette en 2008 (environ 100?000 livres numériques et quelques dizaines de milliers de liseuses Sony et Bookeen vendus), la FNAC monte au créneau et propose sa propre solution complète en lançant une liseuse, le FnacBook, et une plateforme de vente multi-éditeurs. Le FnacBook a le format d’un poche (153 x 123,5 x 11,4 mm, pour un poids de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires