Ils ont dit

Ils ont dit

25.10.2010

Emmanuel Déchin (CSRP) : « La tendance est à un durcissement de la trésorerie des officines et donc à une augmentation des incidents de paiement : des factures ne sont pas réglées le jour où elles devraient l’être et les montants concernés ont augmenté. »

Gilles Bonnefond (USPO) : « Certains pharmaciens doivent faire 50 actes pour avoir le même revenu que celui qui n’en fera qu’un avec un médicament sorti de la réserve hospitalière ; il faut le prendre en considération. »

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires