Prix Nobel - Vargas Llosa, écrivain engagé

Prix NobelVargas Llosa, écrivain engagé

14.10.2010

Mario Vargas Llosa, 74 ans, écrivain politiquement engagé au point d’avoir été candidat à la présidence péruvienne en 1990, s’est vu décerner le prix Nobel de littérature pour une œuvre qui, selon l’Académie suédoise, ausculte « les structures du pouvoir » et « ses images aiguisées de la résistance de l’individu, de sa révolte et de son échec ». Pour le lauréat, auteur d’une trentaine d’ouvrages (essais, romans, nouvelles, théâtre), la récompense est surtout la marque « d’une reconnaissance de la littérature latino-américaine et en langue espagnole ».

  • Un homme heureux de la reconnaissance de la littérature latino-américaine

NÉ À AREQUIPA le 28 mars 1936, Mario Vargas Llosa est élevé par sa mère et ses grands-parents maternels à Cochabamba (Bolivie), puis au Pérou. Après des études à Lima et Madrid, il s’installe à Paris, où, marié à sa tante Julia Urquidi, de 15 ans son aînée, il exerce diverses professions : traducteur, professeur d’espagnol, journaliste à l’AFP. En 1959, il publie son premier recueil de nouvelles, « les Caïds », qui lui vaudra le prix Leopoldo Alas. Mais c’est avec le roman « la Ville et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires