Stages à l’officine - Le regard critique des étudiants

Stages à l’officineLe regard critique des étudiants

07.10.2010

S’ils se montrent convaincus de la nécessité des différents stages qu’ils effectuent à l’officine tout au long de leurs études, les futurs pharmaciens sont parfois déçus. Une vaste enquête menée par l’ANEPF (Association nationale des étudiants en pharmacie de France) pointe les insuffisances du dispositif et souligne, de fait, les aspirations estudiantines.

  • Un intérêt évident, mais une efficacité parfois discutable

À l’HEURE de la refonte de leur cursus, les étudiants sont convaincus de l’intérêt des stages en officine. Mais ils le sont moins sur leur efficacité. C’est ce qui ressort d’une vaste enquête nationale menée depuis plus d’un an, auprès de 8 500 étudiants, par l’ANEPF (Association nationale des étudiants en pharmacie de France). En 6e année, en particulier, les étudiants ne veulent pas être une main-d’œuvre très bon marché, une variable d’ajustement dans les équipes officinales. Selon eux,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires