Une ridicule bataille de chiffres - Mauvaise donne

Une ridicule bataille de chiffresMauvaise donne

27.09.2010

La bataille de chiffres à laquelle le pouvoir et les syndicats se sont livrés n’est pas qu’absurde : elle achève de délégitimer l’adoption des lois par le Parlement. Si on avait encore le respect des principes dans ce pays, on ne chercherait pas encore la majorité et la minorité dans la rue, on s’en tiendrait au suffrage universel. Même si l’évaluation du nombre de manifestants (trois millions selon les syndicats, un million selon le gouvernement) était supérieure aux calculs les plus hypertrophiés, cela ne signifierait pas que le mandat accordé à la droite peut être écourté.

À CETTE GUERRE des calculettes s’ajoute celle des sondages qui, selon qu’ils sont commandés par les médias plus à droite ou plus à gauche font apparaître soit la conviction du peuple que la réforme est inévitable soit qu’il est totalement hostile à cette réforme-là, avec la douce illusion que la gauche résoudrait le problème sans faire souffrir personne, sans allonger la durée des carrières, et se contenterait de taxer les « riches » en prélevant quelque 45 milliards par an sur la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires