L’odorologie, nouvelle technique policière - Une odeur de crime

L’odorologie, nouvelle technique policièreUne odeur de crime

13.09.2010
  • Une odeur de crime - 1

DERRIÈRE L’ODEUR du sang, celle de l’assassin. Ainsi pourrait-on résumer l’argument premier de l’odorologie. Cette technique d’investigation policière, née en Hongrie au début des années quatre-vingt, revient aujourd’hui au-devant de l’actualité. L’enquête sur l’attaque du casino d’Uriage de juillet dernier a en effet permis de retrouver dans la voiture qui a servi au hold-up les traces olfactives d’un second braqueur présumé. Pour l’heure, l’indice ne constitue encore qu’une preuve...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à Malo-lès-Bains-0

Le tour de France des pharmacies Étape à Malo-lès-Bains

Pendant tout le mois d’août, nous vous avons proposé de sillonner les routes de France à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Pour cette quatrième et dernière étape de notre tour de France des pharmacies, nous jetons les amarres à Malo-lès-Bains, dans l'officine de Jean-Michel Wargnez. Commenter

Partenaires