Prise en charge des escarres à l’officine - Les pharmaciens peuvent relever le défi de la prévention

Prise en charge des escarres à l’officineLes pharmaciens peuvent relever le défi de la prévention

09.09.2010

« On peut tout mettre sur l’escarre, sauf le malade ! » Cet aphorisme du Pr Raymond Vilain*, relevé à l’hôpital Broca (Paris XIIIe), illustre bien tout l’enjeu de la prévention en la matière. Concernant une affection souvent contractée au décours d’un alitement prolongé, il s’avère essentiel d’identifier les patients à risque. Alliés à part entière des soignants, les pharmaciens sont en première ligne pour orienter le patient et son entourage. Démonstration.

  • Les pharmaciens peuvent relever le défi de la prévention - 1
  • A la sortie de l'hôpital, la première visite est pour l'officinal

« LES FACTEURS de risque d’escarres sont nombreux, décrypte le Dr Valéry Gautier, praticien hospitalier gériatre à l’hôpital Broca. Il s’agit principalement de facteurs extrinsèques, comme la pression d’une zone cutanée en regard d’une proéminence osseuse, de la friction, du cisaillement, mais également de facteurs intrinsèques comme l’immobilité sur trouble de la conscience ou trouble moteur, la dénutrition, la baisse du débit circulatoire… » Entraînés à la détection des facteurs de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires