Un patrimoine vivant - La pharmacie Lhopitallier : une des plus belles devantures de Paris

Un patrimoine vivantLa pharmacie Lhopitallier : une des plus belles devantures de Paris

06.09.2010

Comme son père, Henri, et son grand-père, Octave, Roger Lhopitallier conseille et sert les clients derrière un lourd comptoir de bois. Si les médicaments ont changé, l’officine parisienne, elle, en haut de la rue Soufflot, est toujours la même, ou presque, depuis 1859.

  • Alambics, XVIIIe siècle
  • Boule de cristal et vue de la faculté de droit
  • Caisse
  • Devanture de la pharmacie
  • Série de pots avec étiquettes à la feuille d'or, XIXe siècle
  • Vue intérieure de la pharmacie

ÉTONNANTE par l’unité préservée de ses boiseries, la pharmacie Lhopitallier est sans aucun doute une des plus belles conservées du XIXe siècle, une de celles qui, une fois refermée la porte derrière vous, transporte à une autre époque. Les hauts de forme et les dames en chapeaux semblent un instant supplanter le client moderne. Le bois craque légèrement au rythme des pas tandis que la caisse, belle dame clinquante vieille de plus de cent ans, n’a pas interrompu son service. Le lieu vit,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires