Prévention chez les toxicomanes - Les centres de consommation de drogues font débat

Prévention chez les toxicomanesLes centres de consommation de drogues font débat

02.09.2010

Annoncée par la ministre de la Santé, la mise en place expérimentale des « centres de consommation supervisés » a suscité en France une vive polémique. Des élus ont protesté contre ce qu’ils qualifient de « salles de shoot ». Les associations soutenues par le Pr Françoise Barré-Sinoussi souhaitent porter le débat sur le plan scientifique.

  • Des enjeux à la fois politiques et scientifiques

« MAIS pourquoi Roselyne Bachelot, pourtant ministre de la Santé et toujours prompte à lutter contre le tabagisme, s’est-elle laissée aller en se disant plutôt favorable à la création de salles de consommation de drogues ? » se sont interrogés dans un texte publié le 9 août dernier, quinze députés UMP (quatorze dont Bernard Debré apparteniennent au Collectif Droite populaire). Ainsi commençait la polémique qui allait enfler au cours du mois d’août autour des « salles de consommation de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires