Médication officinale - Plus d’une officine sur deux propose le libre accès

Médication officinalePlus d’une officine sur deux propose le libre accès

23.07.2010

En deux ans, le libre accès à certains médicaments dans les officines est entré progressivement dans les mœurs. Plus d’une pharmacie sur deux dispose aujourd’hui d’une zone dédiée, selon la dernière enquête de la société Call Medi Call pour « le Quotidien ». Et le nombre d’opposants au principe s’est réduit de moitié en moins d’un an.

  • Plus d’une officine sur deux propose le libre accès - 1
  • Plus d’une officine sur deux propose le libre accès - 2

PLUS DE la moitié des pharmaciens propose désormais des spécialités de médication officinale devant leur comptoir. Selon la dernière enquête* réalisée par la société Call Medi Call, 53,4 % des titulaires auraient en effet aménagé une zone dédiée au libre accès dans leur officine. Au moment du coup d’envoi de la mesure en juillet 2008, seulement 46,2 % des titulaires se disaient prêt à la mettre en place dans leur pharmacie. Et un an plus tard, la proportion de ceux qui avait sauté le pas...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires