Le marché se recentre sur les segments médicalisés - Les compléments alimentaires se refont une santé

Le marché se recentre sur les segments médicalisésLes compléments alimentaires se refont une santé

23.07.2010

Pour la deuxième année consécutive, le marché des compléments alimentaires décroît. Plus que la marque d’un désintérêt, cette involution est le signe d’une transformation d’un marché jusqu’alors incroyablement porteur. Conséquence de l’évolution du système de santé et de l’intérêt croissant des Français pour prendre en charge leur propre santé, ce marché va donc se restructurer. Certains segments devraient dès lors émerger et d’autres être relégués au second plan. Explications.

  • Rechercher le bien-être et agir sur la santé

LA FÊTE EST FINIE ! Après des années de croissance ininterrompue, le marché des compléments alimentaires semble à son tour frappé d’atonie. Pire, en 2009, il a carrément plongé (voir graphiques ci-contre). Et cette régression s’est manifestée, dans l’ensemble du réseau officinal, aussi bien en volume (-3,3 %) avec 428,274 millions de boîtes vendues, qu’en valeur (-4,6 %) avec un chiffre d’affaires de 597,204 millions d’euros (source : IMS Health, base compléments Alimentaires). La...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires