« Saisons sauvages », de Kettly Mars - Haïti de drame en drame

« Saisons sauvages », de Kettly MarsHaïti de drame en drame

23.07.2010

Le nouveau livre de l’écrivaine haïtienne paraît deux semaines après le terrible drame naturel qui laisse le pays sous les décombres. Son roman, qui se situe dans les années 1960 au temps des Tontons Macoutes, évoque, lui, un drame humain : à travers l’oppression d’une femme,

  • Un destin de femme sous la dictature

KETTLY MARS est née en 1958 à Port-au-Prince, où elle vit toujours. Elle a grandi sous la dictature de François Duvalier, et elle avait 6 ans lorsque le cyclone Flora a dévasté Haïti. Elle évoque cette tempête dans « Saisons sauvages » avec une étrange actualité : « Port-au-Prince violentée s’est tordue pendant des heures comme une femme en couches, mais elle n’a enfanté que cadavres et désolation. »

C’est un destin de femme qui est au cœur du roman. On est en 1963, quelques mois...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires