TOURISME / Un itinéraire en hiver - Frissonner de plaisir au Québec

TOURISME / Un itinéraire en hiverFrissonner de plaisir au Québec

23.07.2010

Tous les Québécois vous le diront, en se couvrant correctement* et en bougeant, on n’a pas froid au Québec entre - 3° et - 10°. Les occasions de bouger ne manquent pas, le frisson ne viendra que du plaisir. « Le Quotidien » a testé

  • La vallée des fantômes
  • L'Hôtel de glace, ouvert jusqu'au 4 avril
  • Sur le lac Saint-Jean, un village éphémère
  • À Québec, des rues multicolores
Première étape : la ville de Québec

À Québec, on visite à pied les quartiers historiques enneigés et les rues multicolores dans la féerie de l’hiver. Les amateurs de faits historiques y trouveront leur compte et associeront le plaisir du sport de neige, en suivant en raquettes ou en ski nordique, une visite animée des plaines d’Abraham.

À une demi-heure de route, l’Hôtel de glace vaut la visite. Pour être éphémère (du 4 janvier au 4 avril), cette construction n’en est pas moins...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires