Après l’élection de Claude Castells à la tête de la CSRP - Les chantiers du nouveau président

Après l’élection de Claude Castells à la tête de la CSRPLes chantiers du nouveau président

12.07.2010

Fraîchement élu à la tête de la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP), Claude Castells, également président du directoire de l’OCP, entend inscrire son action dans la continuité du travail accompli par ses prédécesseurs. Sa priorité pour les deux ans à venir : engager les évolutions nécessaires pour la profession de grossiste-répartiteur.

  • Claude Castells : un système fragilisé

EN DIX ans, l’univers de la distribution du médicament s’est profondément transformé. L’arrivée en ville de spécialités issues de la réserve hospitalière et le droit de substitution octroyé aux pharmaciens ont largement contribué à changer la donne. Ces avancées pour les malades et les officinaux ont, en effet, bouleversé la chaîne de distribution, observe le nouveau président de la CSRP, Claude Castells. « On a créé une ligne commerciale qui n’existait pas, analyse-t-il. On a obligé les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires