Front syndical uni après l’échec des négociations - La grève des gardes a commencé

Front syndical uni après l’échec des négociationsLa grève des gardes a commencé

12.07.2010

Face à l’absence de réponses apportées par le gouvernement aux difficultés économiques rencontrées par les pharmacies, les syndicats d’officinaux ont décidé de passer à l’action. Depuis ce week-end, une grève des gardes et des urgences a été déclenchée. Mais le dialogue avec les pouvoirs publics n’est pas rompu. Les représentants de la profession seront reçus le 20 juillet au ministère de la Santé.

  • Les syndicats ont informé les agences régionales de santé de cette grève des gardes et des urgences

LE 1er JUILLET, les représentants du ministère de la Santé devaient enfin apporter des solutions aux difficultés économiques des officines. Oui, mais voilà, ils se sont présenté les mains vides, sans même le moindre début de piste, expliquant que les décisions seraient prises en septembre dans le cadre du PLFSS* pour 2011. D’où la colère des syndicats d’officinaux qui ont décidé de passer à l’action. À l’issue de son assemblée générale extraordinaire, mercredi dernier, la Fédération des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires