Refonte du diplôme de préparateur - La profession veut un apprentissage salarié en trois ans

Refonte du diplôme de préparateurLa profession veut un apprentissage salarié en trois ans

14.06.2010

Les représentants des salariés et des titulaires d’officine refusent le projet ministériel d’une formation des futurs préparateurs en deux ans, par le biais d’un brevet de technicien supérieur. Ils défendent le modèle de l’apprentissage salarié qui s’étale sur trois ans. Une solution qui permettrait, selon eux, d’équilibrer théorie et pratique et de réguler le marché de l’emploi.

  • Équilibrer théorie et pratique

LA REFONTE de la formation des préparateurs en pharmacie est en route. La profession s’y attelle depuis plus d’une décennie, estimant qu’un décalage s’est creusé entre les enseignements prodigués et la réalité de la pratique officinale. La réflexion sur ce dossier s’est engagée depuis l’automne au sein des ministères de la Santé, de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en collaboration avec les syndicats professionnels. Un référentiel des activités du...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires