Comment lutter contre la biopiraterie - D’où viennent ces cosmétiques ?

Comment lutter contre la biopiraterieD’où viennent ces cosmétiques ?

31.05.2010

La biopiraterie est une réelle menace pour la diversité biologique. La dermocosmétique est un domaine particulièrement affecté par ce phénomène. Bien que le sujet reste peu évoqué dans les pays riches, une prise de conscience s’amorce.

  • La biopiraterie ne prend pas en compte la contribution des populations autochtones

BIOPIRATERIE. Le mot vous dit-il quelque chose ? Pour l’illustrer de façon simple, imaginez qu’une entreprise vienne un jour exploiter, sans autorisation, une source d’eau connue pour ses bienfaits dermatologiques. Au passage, l’entreprise a également collecté toutes les connaissances de la population locale concernant les vertus de cette eau. Vous l’aurez compris, la biopiraterie consiste en l’exploitation sauvage d’un savoir traditionnel ou des ressources génétiques d’un secteur (les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à Malo-lès-Bains-0

Le tour de France des pharmacies Étape à Malo-lès-Bains

Pendant tout le mois d’août, nous vous avons proposé de sillonner les routes de France à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Pour cette quatrième et dernière étape de notre tour de France des pharmacies, nous jetons les amarres à Malo-lès-Bains, dans l'officine de Jean-Michel Wargnez. Commenter

Partenaires