Dans les petites Antilles - La Barbade et son côté british

Dans les petites AntillesLa Barbade et son côté british

20.05.2010

La Barbade, capitale Bridgetown, île anglo-saxonne qui a pris son indépendance il y a quarante-quatre ans mais qui reste membre du Commonwealth, accueille, à 70 % environ, des touristes britanniques (l’ancien Premier ministre Tony Blair en était un visiteur régulier). Denrée rare, les Français y reçoivent donc tous les honneurs.

  • La plantation Sunbury et le drapeau de l'île
  • Sur la côte ouest, l'ancienne maison de l'actrice Claudette Colbert

ON NE VOUS MENTIRA PAS en disant qu’il faut aimer l’avion pour aller à la Barbade puisqu’aucune compagnie aérienne ne la dessert directement. Une des solutions est de passer soit par New York – une bonne occasion d’y faire une halte – soit par Miami. On peut aussi s’offrir auparavant un petit séjour à Londres, qui propose une liaison directe par l’aéroport de Gatwick (le transfert nécessaire entre l’aéroport d’Heathrow et celui de Gatwick ne permet pas d’attraper les vols matinaux ; seuls...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 4

Partenaires