Rencontres professionnelles autour de la loi HPST - Décloisonner le système de santé

Rencontres professionnelles autour de la loi HPSTDécloisonner le système de santé

20.05.2010

La loi HPST (hôpital, patients, santé et territoires), votée en juillet 2009 ouvre, sur le papier, de nouveaux champs d’intervention aux pharmaciens d’officine. Quelles en sont les conséquences pratiques ? Le point à l’occasion des Rencontres de la santé de Rennes et Dijon*.

  • Un élargissement de la sphère d’intervention des pharmaciens

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE, permanence des soins, participation aux soins de premier recours, rôle de référent pour un établissement de santé ne disposant pas de pharmacie à usage intérieur, correspondant au sein de l’équipe de soins à la demande du patient, ou encore possibilité de dispensation de conseils et prestations pour favoriser l’amélioration ou le maintien de l’état de santé des personnes : la loi HPST a été généreuse avec le corps pharmaceutique d’officine. Pour Philippe Joulan,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires