Bataille judiciaire autour d’un robot automate - ARX fait invalider un brevet de Mach 4

Bataille judiciaire autour d’un robot automateARX fait invalider un brevet de Mach 4

10.05.2010

Attaqué en justice par Mach 4 pour contrefaçon, ARX, distributeur exclusif de Rowa, a fait invalider le brevet mis en avant par son concurrent pour justifier la procédure judiciaire lancée contre lui.

  • La machine ARX contestée par Mach 4

FIN DE PARTIE après trois ans de procédure. ARX a réussi à faire invalider le brevet qui avait été à l’origine du procès en contrefaçon dont il avait fait l’objet de la part de son concurrent Mach 4. Ces deux spécialistes de l’automatisation des tâches en officine ont commencé leur combat sous l’impulsion du second au moment où ce dernier a obtenu un brevet, en mars 2007, devant l’Office européen des brevets. Cela concernait un système associant les technologies d’automates et de robot....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à Malo-lès-Bains-0

Le tour de France des pharmacies Étape à Malo-lès-Bains

Pendant tout le mois d’août, nous vous avons proposé de sillonner les routes de France à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Pour cette quatrième et dernière étape de notre tour de France des pharmacies, nous jetons les amarres à Malo-lès-Bains, dans l'officine de Jean-Michel Wargnez. Commenter

Partenaires