Suspectées de toxicité et sans réel statut - Les cigarettes électroniques se font allumer

Suspectées de toxicité et sans réel statutLes cigarettes électroniques se font allumer

22.04.2010

Les cigarettes électroniques sont dans le collimateur des autorités sanitaires. Une députée des Alpes-Maritimes vient même de demander un moratoire sur leurs ventes. Elle enjoint les pharmaciens de ne plus proposer à leurs clients ces produits dépourvus de réel statut réglementaire, et qui peuvent de surcroît présenter des risques pour la santé.

  • L'effet toxique dépend de la dose et du mode de consommation

LES CIGARETTES ÉLECTRONIQUES ont-elles leur place en pharmacie ? Non, estime la députée UMP des Alpes-Maritimes Muriel Marland-Militello. Lundi dernier, l’élue a interpellé une nouvelle fois, par courrier, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot. Elle s’est également adressée à Isabelle Adenot, présidente de l’Ordre des pharmaciens. « Outre les aspects purement juridiques, il serait contraire à l’éthique de laisser, par manque d’information, les pharmacies distribuer des produits qui...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires