Les syndicats entament un bras de fer avec la CPAM 92 - Fausses ordonnances et vrai conflit

Les syndicats entament un bras de fer avec la CPAM 92Fausses ordonnances et vrai conflit

25.03.2010

Les syndicats appellent l’ensemble des pharmaciens à refuser d’accorder le tiers payant aux assurés des Hauts-de-Seine. Motif de cette discrimination ? Les refus répétés de règlement d’avance de frais par la CPAM 92 pour cause d’ordonnances frauduleuses. Une situation certes locale, mais qui met le doigt sur un problème d’envergure national, celui de la falsification d’ordonnances.

  • Certains détails doivent éveiller le soupçon

LE COMMUNIQUÉ a sonné comme une déclaration de guerre. La semaine dernière, la FSPF, l’UNPF et l’USPO* invitaient leurs confrères à une grève ciblée du tiers payant : « Les organisations syndicales représentatives des pharmaciens titulaires d’officine recommandent à l’ensemble des pharmaciens exerçant en dehors du département des Hauts-de-Seine de refuser d’accorder le tiers payant à tous les ressortissants de la CPAM du 92, dans l’attente de la régularisation de cette situation. » Quelle...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires