Expérimentation dans les EHPAD - Un essai qui reste à transformer

Expérimentation dans les EHPADUn essai qui reste à transformer

22.03.2010

Coordination des soins avec le pharmacien référent, instauration de pharmacies à usage intérieur, risque d’inégalité d’accès aux soins pour les patients, l’intégration des médicaments dans les forfaits de soins des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) n’est pas sans conséquence pour l’officine. Un réel problème à l’heure où l’horizon des pharmaciens semble de plus en plus bouché. L’expérimentation engagée dans les EHPAD est déjà riche d’enseignements.

  • L'approvisionnement des maisons de retraite représente un budget d'environ 600 millions d'euros...

UNE DOUCHE FROIDE ! « Alors que la loi hôpital, patient, santé et territoire (HPST), promulguée l’été dernier, avait été perçue comme un tournant fondamental dans l’exercice officinal, l’amendement au projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2010, destiné à favoriser la création de pharmacies à usage intérieure (PUI) dans le cadre des groupements sanitaires, a été ressentie comme un véritable coup de poignard par toute la profession », explique Gilles Bonnefond,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires