Près de deux ans après sa création - Le libre accès commence à convaincre

Près de deux ans après sa créationLe libre accès commence à convaincre

22.03.2010

On connaît mieux aujourd’hui le profil des utilisateurs du libre accès dans les pharmacies, leurs motivations et leurs appréhensions. Ils conservent toute leur confiance dans le conseil pharmaceutique. Quant aux médicaments concernés, ils ne sont pas considérés comme plus chers ou moins sûrs. Menée auprès de 511 clients des officines, une enquête marketing de l’université Pierre et Marie Curie évoque tous les aspects de cette nouvelle offre en pharmacie.

  • À défaut de remporter toutes les adhésions, le rayon libre accès gagne en notoriéré

LE LIBRE ACCÈS va souffler ses deux bougies en juillet prochain. On peut se demander si cette nouvelle proposition en pharmacie a convaincu les consommateurs et si elle commence à entrer dans les mentalités. Pour le savoir, le GERMS (Groupe d’études et de recherche en marketing santé) de l’université Pierre et Marie Curie a renouvelé son enquête menée l’an dernier auprès des clients d’officines (voir le « Quotidien » du 16 mars 2009). Entre décembre 2009 et janvier 2010, 511 personnes ont...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires