LIVRES/« C’est encore moi qui vous écrit », de Marie Billetdoux - Une épopée polyphonique

LIVRES/« C’est encore moi qui vous écrit », de Marie BilletdouxUne épopée polyphonique

21.03.2010

Quarante années, de 1968 à 2008, de la vie intime de l’écrivaine, mais aussi de la vie de ceux qui l’ont croisée et de la vie littéraire « résumées » en 1 500 pages : tel est le choix de Marie Billetdoux. Un projet unique.

  • Marie Billetdoux : quarante ans de vie, un projet unique

ELLE S’APPELAIT, lorsqu’elle a commencé à publier, au début des années 1970, Raphaële Billetdoux. Elle portait ce prénom en 1976 lorsqu’elle a reçu le prix Interallié pour « Prends garde à la douceur des choses » et encore en 1985 quand elle eut le prix Renaudot pour « Mes nuits sont plus belles que vos jours ». En 2002, après la mort de l’homme qu’elle aimait, le journaliste Paul Guilbert, elle est devenue Marie et c’est ainsi qu’elle a publié, en 2006, « Un peu de désir sinon je meurs »...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Cambriolage

Les agressions contre les pharmaciens ont quasiment triplé en un an

La multiplication des cambriolages et des attaques de pharmacies, relatée par la presse, viennent confirmer les chiffres enregistrés par l’Ordre des pharmaciens. Le 15 février, en tentant de se défendre, un pharmacien de... 2

Partenaires