Une étude inédite sur la répartition des officines - Les besoins réels de la population sont-ils satisfaits ?

Une étude inédite sur la répartition des officinesLes besoins réels de la population sont-ils satisfaits ?

21.03.2010

Une étude inédite menée par la société de géomarketing EMS montre que la densité des officines peut varier de 40 % selon les départements et de 50 % selon les principales villes de France. Autre constat, l’implantation médicale est nettement marquée par des déséquilibres. Cette étude révèle aussi, clairement et pour la première fois, que les disparités sont encore plus marquées si l’on considère les besoins réels des populations.

  • Les besoins réels de la population sont-ils satisfaits ? - 1
  • Les besoins réels de la population sont-ils satisfaits ? - 2

LA CARTE de France des pharmacies connaît certes des disparités. Mais dans quelles proportions s’observent-elles ? Quelles sont les villes, quels sont les départements où la densité des officines est importante, voire trop importante, ou au contraire insuffisante ? Une étude inédite de la société de géomarketing EMS (European Marketing Science) permet de répondre à ces questions qui sont au centre des débats sur l’avenir du réseau pharmaceutique. Les experts d’EMS ont considéré le nombre...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires