LIVRES/« La Nègre », de Marie Rouanet - L’écriture comme vengeance

LIVRES/« La Nègre », de Marie RouanetL’écriture comme vengeance

21.03.2010

Elle tirait le diable par la queue ; le diable, sous la forme d’une femme défaite par la vie mais toujours fascinante, l’a capturée en lui faisant miroiter fortune et belle vie. Au risque de se perdre.

  • L'histoire d'une fascination

RENÉE, la narratrice, est une artiste, une femme jeune encore, qui partage son temps entre la sculpture, la poterie – pour tenter de vendre quelques objets – et l’écriture poétique. À la vérité, une crève-la-faim pleine de bonne volonté, qui a fait ce qu’il fallait pour progresser et qui, contrairement à certains amis rentrés dans le rang, est restée fidèle à ses désirs de création. Une solitaire qui a perdu au jeu de l’amour et parfois de l’amitié. On l’admire et on la plaint.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires