MULTIMEDIA/Du World Mobil Congress au CeBIT 2010 - À l’écoute des pros mobiles

MULTIMEDIA/Du World Mobil Congress au CeBIT 2010À l’écoute des pros mobiles

21.03.2010

Les courses de vitesse comme les courses de fond ne sont pas l’apanage de Vancouver et du sport. Entre le World Mobil Congress, qui vient de se terminer à Barcelone, et le CeBIT, le plus grand salon européen pour les technologies de l’information, qui se tiendra à Hanovre du 2 au 6 mars, l’effervescence est à son comble. Avec des retombées publiques attendues à plus ou moins longue échéance.

  • 
Alcatel OT 980
  • Sony Ericson
  • Samsung Wave
  • LG GD880 Mini
  • HTC Desire
  • Archos 5 Internet tablet

PRÈS DE 50 000 professionnels de 200 pays présents au World Mobil Congress, selon les organisateurs, n’ont pas suffi à dissiper l’impression d’après-crise qui courait dans les travées. N’a-t-on pas noté une baisse des ventes mondiales de terminaux mobiles de 4 % ? En France, cependant, le marché a progressé de 0,4 % en nombre d’unités, avec 23,6 millions de téléphones mobiles vendus en 2009 ; une tendance qui est favorisée par la progression des ventes de smartphones (+ 100 %), au...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires