Un entretien avec Joseph-Philippe Benwaïche, président de Plus Pharmacie - « Pourquoi ne pas faire entrer des préparateurs dans le capital »

Un entretien avec Joseph-Philippe Benwaïche, président de Plus Pharmacie« Pourquoi ne pas faire entrer des préparateurs dans le capital »

08.03.2010

Joseph-Philippe Benwaïche a créé le groupe Plus Pharmacie il y a plus de 20 ans. Il a observé, accompagné et même anticipé les évolutions professionnelles récentes. Communication des groupements, participations financières, missions du pharmacien : le président de Plus Pharmacie réagit sur les sujets qui occupent l’actualité.

  • Joseph-Philippe Benwaïche
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- L’été dernier, le répartiteur Phoenix Pharma, déjà actionnaire de Plus pharmacie, a pris la majorité du capital de votre groupe. Qu’est-ce que cela a changé pour vous et pour vos adhérents ?

JOSEPH-PHILIPPE BENWA??CHE.- Cela n’a rien changé pour le groupe Plus Pharmacie dans sa façon d’envisager son évolution. Nous développons avec Phoenix Pharma une synergie en terme de logistique. Nous sommes l’un des rares groupements à disposer d’une plateforme de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires