Médication officinale - Portraits de clientes

Médication officinalePortraits de clientes

22.02.2010

Besoin de conseils thérapeutiques mais aussi besoin de parler de leurs problèmes intimes, familiaux, amoureux, c’est parfois sur le ton de la confidence que les femmes s’adressent à leur pharmacien. Portait de quelques-unes des clientes les plus rencontrées au comptoir des pharmacies.

  • Chaque cliente est différente et mérite une attention particulière
A comme asthénie

C’est une maman débordée et épuisée qui entre à la pharmacie : les bras chargés de provisions, elle dépose plusieurs ordonnances avant d’aller chercher les enfants à l’école. Pas le temps de souffler, alors un booster d’énergie et/ou un bon reconstituant feront l’affaire.

B comme botox

C’est au niveau du front que « la » ride les contrarie le plus. Quelques séances de botox transformeront cette griffe du lion en patte de velours, mais les candidates à l’injection...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires