Roche lance un appel d’offres pour la distribution exclusive de ses produits - Le projet qui inquiète l’officine

Roche lance un appel d’offres pour la distribution exclusive de ses produitsLe projet qui inquiète l’officine

04.02.2010

L’inquiétude monte après l’annonce du laboratoire Roche de sélectionner un ou plusieurs grossistes-répartiteurs pour distribuer ses médicaments en ville. Remise en cause des négociations commerciales pour les uns, déstabilisation du réseau de distribution pour les autres, ou encore porte ouverte au principe controversé du direct-to-pharmacy pratiqué au Royaume-Uni : les motifs de mécontentement sont nombreux.

  • Qui livrera les produits Roche ?

DÉBUT janvier, les grossistes-répartiteurs ont reçu un courrier original du laboratoire Roche les invitant à participer à un appel d’offres. Constatant un nombre croissant de dysfonctionnements dans la distribution de ses médicaments en ville, le laboratoire a décidé de corriger le tir. « Par la présente nous lançons donc un processus de sélection d’un ou plusieurs grossiste(s) qui non seulement souhaite(nt) s’engager sur l’amélioration de la distribution de nos produits mais présente(nt)...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires