GEO, la Grande Enquête Officinale - Un outil de référence sur la relation « pharmacien/patient »

GEO, la Grande Enquête OfficinaleUn outil de référence sur la relation « pharmacien/patient »

21.01.2010

Les résultats de la grande enquête GEO qui approfondit différents aspects de la relation entre le pharmacien d’officine et ses patients sont maintenant disponibles. Leur analyse à la lumière de la loi HPST, votée en juillet 2009, permet de constater une parfaite adéquation entre les missions du pharmacien définies par cette loi et la vision qu’en ont les pharmaciens et les patients de l’officine.

ENTRE NOVEMBRE 2008 et mai 2009, Biogaran a lancé, en partenariat avec « le Quotidien du Pharmacien », une grande enquête auprès des pharmaciens d’officine intitulée : GEO - La grande enquête officinale. Cette enquête, réalisée avec le soutien logistique de l’institut BVA, avait pour objectif d’approfondir les différents aspects de la relation entre le pharmacien et sa clientèle. Six thèmes de cette relation ont été explorés : les sujets âgés, les patients atteints de pathologies...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires